Publié : Le 24/07/2015
- Actualisé le 02/08/2016

Le Réseau de Contrôle de Surveillance (RCS)

La DCE requiert dans son article 8 que soient définis des programmes de surveillance de l’état des eaux afin de dresser « un tableau cohérent et complet » de l’état des eaux de chaque district hydrographique.

Techniciens de mesures de la qualité de l'eau
Techniciens de mesures de la qualité de l'eau - AEAP

Le programme de surveillance concerne les eaux douces de surface : plans d’eau, rivières et canaux ; les eaux côtières (jusqu’à 1 mille nautique) et de transition (estuaires et ports) ainsi que les eaux souterraines. Il se compose principalement de quatre types de surveillance :

  • des contrôles de surveillance qui reflètent l’état général des eaux du bassin à partir de mesures sur la biologie, la physico-chimie, la chimie (dont micropolluants), la morphologie, l’hydrologie ou la piézométrie
  • des contrôles opérationnels qui consistent en un suivi de l’impact des pressions pour les masses d’eau à risque de non atteinte des objectifs de la DCE en 2015, orienté sur les paramètres déclassants. Les contrôles opérationnels cessent lorsque la masse d’eau atteint le bon état (ou en bon potentiel).
  • des contrôles d’enquête lorsque les causes de dégradation sont mal connus
  • des contrôles additionnels pour les zones protégées

 

Ces 4 types de surveillance se déclinent en programmes et sous-programmes qui sont bâtis selon les mêmes principes :

  • une liste de sites de contrôle
  • un programme d’analyses comprenant une liste de paramètres à suivre et des fréquences