Publié : Le 03/01/2020
- Actualisé le 14/09/2020

Bassin Artois-Picardie : 40 M€ mobilisés pour ce territoire d'expérimentation de la deuxième phase des assises de l'eau

La deuxième séquence des Assises de l’Eau a défini un programme d’actions ambitieux qui vise à répondre aux défis du dérèglement climatique dans le domaine de l’eau. Les Agences de l’eau et les services de l’Etat sont naturellement appelés à jouer un rôle majeur dans la mise en œuvre de ce programme.

18024-assises_de_leau-logo_def.jpg
logo assises de l'eau

Dès le 5 juillet 2019, les instances du Bassin Artois-Picardie ont décidé de se mobiliser pour que ce Bassin soit un territoire d’expérimentation de la deuxième phase des Assises de l’Eau, en élaborant un programme spécifique autour de quelques priorités clés. Trois premiers appels à projets ont été lancés à l’automne :

  • Eau et biodiversité en milieu urbanisé qui vise à promouvoir et à financer ces aménagements alliant les enjeux « eau », « biodiversité » et « prise en compte du changement climatique » en ville ;
  • Améliorer la sécurité de l'alimentation en eau potable dont l’objectif est d’accompagner les collectivités dans les études de vulnérabilité des systèmes d'alimentation en eau potable ainsi que dans les travaux permettant de réduire les risques de rupture d'alimentation en cas de défaillance technique, de sécheresse prolongée, d'actes de malveillance... ;
  • Expérimenter les Paiements pour services environnementaux qui visent à reconnaître et à rémunérer les services environnementaux produits entre autre par les agriculteurs au travers de leurs choix de production, notamment pour contribuer à protéger la biodiversité, la ressource en eau, et les sols.

 

Ce programme d'expérimentation comprend 5 actions dont certaines ont été traduites sous forme d'appel à projets lancés ce 1er janvier 2020:

> Action 1 : initiatives innovantes et territorialisées : lancement d’un appel à projets pour soutenir les initiatives innovantes prises par les acteurs du territoire pour améliorer la gestion et la protection de la ressource en eau, de réaliser des économies d’eau et de reconquérir les milieux

. Date de lancement le 1er janvier 2020

. Date de limite de réception des candidatures : 15 mars, 15 juin puis 15 novembre 2020

. Budget mobilisé : 3 millions d’euros

 

> Action 2 : restauration écologique de grande ampleur des milieux aquatiques et humides du bassin de l’Authie : tourbières et milieux urbanisés (17M€)

. Programme de restauration de la continuité écologique sur l'Authie et la Maye (8,4 millions d'euros mobilisés) : dont 12 ouvrages situés sur l’Authie (Pas-de-Calais) qui vont bénéficier de la maîtrise d’ouvrage de l’agence de l’eau pour des travaux de restauration de la continuité écologique;

. Programme "tourbières" : plan de préservation des milieux humides d'importance pour l'atténuation du changement climatique au sein du bassin Artois-Picardie (5,6 millions d'euros mobilisés);

. Un appel à projets "eau et biodiversité en milieu urbanisé", lancé en automne 2019 avec une  enveloppe de 2 millions d'euros;

. Lancement d’un appel à projets pour soutenir les opérations de restauration de la continuité écologique visant des ouvrages à usage économique

         . Date de lancement le 1er janvier 2020

         . Date de limite de réception des candidatures : 15 avril 2020

         . budget mobilisé : 2 millions d’euros

 

> Action 3 : Economies d'eau (un appel à projets spécifiques sera lancé en mars 2020) : 6 millions d'euros mobilisés;

 

> Action 4 : lancement d’un appel à projets promotion de l’usage des eaux non conventionnelles (eaux d’exhaure et eaux usées traitées) :

. Date de lancement le 1er janvier 2020

. Date de limite de réception des candidatures : 15 mars, 15 juin puis 15 novembre 2020

.  budget mobilisé : 6 millions d’euros

 

> Action 5 : montée en puissance des paiements pour services environnementaux (PSE) en lien avec les évolutions nationales : 8 millions d'euros mobilisés.

 

Ainsi, via ce programme d’action et le lancement de ces appels à projets, l’Agence de l'Eau Artois-Picardie continue à débloquer les moyens financiers nécessaires à la mise en œuvre des conclusions des assises de l’eau, organisées tant au niveau national que local.

 

L’enjeu est bien de mobiliser tous les acteurs de l’eau sur les défis immenses du dérèglement climatique.