Publié : Le 11/07/2019
- Actualisé le 11/07/2019

Bilan et perspectives du PMAZH

Un tiers des zones humides du Bassin Artois-Picardie est occupé par des prairies humides exploitées par des agriculteurs qui valorisent ces espaces, principalement par une activité d’élevage bovine. De façon plus marginale, certaines terres humides sont valorisées en maraîchage.

 

save_date_pmazh_2019_illustration.jpg
PMAZH - Save the Date

Une des clés de préservation des zones humides du Bassin est la préservation de ces terrains exploités pour un usage agricole.

 

Ces territoires écologiquement fragiles ont aussi besoin d’une gestion spécifique qui passe très souvent par une présence humaine adaptée pour maintenir les services rendus par ces milieux humides (régulation et épuration de l’eau, réservoir de biodiversité…). Or maintenir ces surfaces et conforter leur usage par des pratiques extensives, suppose de renforcer les conditions de viabilité de ces élevages ou du maraîchage en proposant des solutions adaptées répondant à trois dimensions : technique, financière et sociale.

 

Conscients de ces enjeux, les acteurs du Bassin Artois-Picardie ont développé un programme pluriannuel spécifique de soutien de l’agriculture en zones humides (PMAZH 2013-2018). L’objectif de ce programme était de proposer et d’expérimenter des solutions permettant un équilibre entre le maintien et le développement d’une agriculture viable et économiquement intégrée dans les territoires et la préservation des zones humides et de leurs fonctionnalités.

 

C’est dans ce contexte que l’Agence de l’Eau Artois-Picardie a décidé d’organiser une journée technique pour restituer et partager les actions menées lors de ce programme mais aussi ouvrir sur les perspectives qui seront développées au cours du 11ème programme.

 

Les expériences menées dans le cadre de ce programme sont partagées au sein d’un réseau des acteurs du Bassin travaillant sur l’agriculture et/ou la préservation des zones humides notamment l’Agence de l’Eau Artois-Picardie, les Chambres d’Agriculture, les Parcs naturels régionaux, la Région, les départements, les Services de l’Etat, le Conseil Scientifique de l’environnement Nord – Pas-de-Calais, les Conservatoires d’Espaces Naturels. Cette journée s’adresse avant tout à ce réseau mais s’étendra également au niveau national, notamment aux autres Agences de l’Eau ou encore au groupe national sur le même thème.

 

Réservez dès aujourd’hui cette date dans vos agendas. Le programme détaillé vous parviendra à la rentrée.