Les eaux douces et côtières

cd3117_003_o_mullie-clair_dimage.jpg
La Directive Cadre sur l’Eau 2000/60/CE du 23 octobre 2000 établit un cadre pour une politique commune dans le domaine de l’eau. Elle impose notamment aux Etats membres de parvenir à un bon état de toutes les eaux en 2015, 2017 ou 2021.
zh_anguillere_eclusier_vaux_12122012_m_arold_aeap_3.jpg
Le SDAGE fixe des objectifs. Depuis plusieurs décennies, le bassin Artois-Picardie est engagé dans une reconquête de la qualité de ses rivières, de ses nappes et de son littoral. Cette démarche s’inscrit dans un contexte européen depuis l’adoption de la Directive Cadre sur l’Eau en Octobre 2000. Celle-ci introduit la mise en place d’un plan de gestion des eaux revu tous les 6 ans et soumis à la consultation du public.
la_scarpe_a_douai_10_jlvandeweghe-aeap_10102008.jpg
Le programme de mesures détermine les actions : Le programme de mesures recense les actions à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs définis dans le SDAGE. Il estime aussi le coût prévisionnel de ces actions.
station_de_mesures_scarpe_a_douai_1_jlvandeweghe-aeap.jpg

Le tableau de bord du SDAGE constitue un véritable outil de suivi et de pilotage de la planification prévu dans le SDAGE.

escaut-cambrai_9_05032014_ddevallez-aeap.jpg
L’Etat des lieux établit un diagnostic. La mise en œuvre de la Directive cadre sur l’eau se fait par cycle de 6 ans. Chaque cycle débute par un diagnostic qu’on appelle « état des lieux ».
Techniciens de mesures de la qualité de l'eau
La DCE requiert dans son article 8 que soient définis des programmes de surveillance de l’état des eaux afin de dresser « un tableau cohérent et complet » de l’état des eaux de chaque district hydrographique.
lescaut_a_noyelles_ddevallez-aeap_03052014.jpg
Le bassin Artois-Picardie fait partie de deux districts internationaux. Pour 90%, il se trouve sur le district international de l’Escaut (district hydrographique Escaut, Somme et côtiers Manche Mer du Nord). Le reste fait partie du district International de la Meuse.