Publié : Le 19/01/2016
- Actualisé le 18/01/2017

Le climat change : il faut agir !

villers_plouich_11_sept_2008_051.jpg
Coulée de boue à Villers Plouich - AEAP

La France a accueilli en décembre 2015 la 21ème conférence des parties sur le climat : la « COP 21 ». C’est l’une des plus grandes réunions internationales. Son objectif est de parvenir à un accord universel et contraignant visant à maintenir le réchauffement climatique sous la limite des 2°. Au-delà de cette limite, les impacts seraient en effet dévastateurs pour la planète.

L’eau est la première concernée par les impacts du dérèglement du climat. La seule hausse de la température de l’eau pourrait avoir de graves conséquences en termes de perte de biodiversité, de dégradation du milieu naturel, de risque d’inondation…

Quelles sont les conséquences du changement climatique dans notre bassin, comment anticiper et s’adapter…

 
Une étude nationale Explore 2070 a rendu ses premières conclusions concernant les évolutions du climat d’ici une cinquantaine d’années :
  • Augmentation de la température de l’air d’environ 2°
  • Réchauffement de la température de l’eau d’environ 1,6°, pouvant entraîner une prolifération d’algues et d’espèces exotiques envahissantes ou encore de bactéries toxiques
  • Intensification du rayonnement solaire avec pour conséquence une augmentation de l’eutrophisation
  • Une réduction du débit moyen des cours d’eau pouvant accentuer les phénomènes de pollution
  • Une dégradation de la qualité de l’eau des cours d’eau vis-à-vis des polluants
  • Une augmentation de l’intensité des épisodes pluvieux responsables de crues avec apport de polluants dans les cours d’eau

Des conclusions confirmées par l’Observatoire climat Nord-Pas de Calais, qui ajoute à ce programme, une élévation du niveau de la mer qui pourraient notamment fragiliser les territoires des wateringues, ou des bas champs picards.

 

 
 
Comment anticiper ?

Anticiper les impacts du changement climatique, s’y préparer en les intégrant dans les politiques publiques : tel est l’objectif du Plan National d’Adaptation aux Changements Climatiques (PNAC) instauré par le Grenelle de l’Environnement. C’est notamment au travers du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux 2016-2021 (SDAGE) et de son Programme de mesures qu’ont été élaborées les dispositions permettant d’atténuer les risques pour l’eau liés au changement climatique dans notre bassin.
Car même si les actions menées par l’agence depuis sa création ont finalement permis de se préparer aux effets du changement climatique, des efforts restent à faire pour s’adapter. Il y va de la qualité de nos cours d’eau, de l’eau potable, de la disponibilité de la ressource en eau et en définitive de notre santé.

 

Quelles mesures ?
  • Réduire la consommation en luttant contre les fuites d’eau dans les réseaux par exemple
  • Polluer moins et mieux traiter
  • Mieux stocker l’eau lors d’évènements pluvieux pour l’utiliser en cas d’épisode de sécheresse
  • Mieux gérer les eaux pluviales en créant des zones d’expansion de crues, en favorisant l’infiltration
  • Lutter contre les inondations : éviter de construire dans les zones à risques, aménager les wateringues, les territoires à risques

Zone d'expansion de crues - AEAP
zone_expansion_crues_artois_com_15052012_jplefebvre-aeap_8.jpg
Zone d'expansion de crues - AEAP
La COP 21 et l’eau


La journée du 2 décembre apportera un éclairage sur le lien entre eau et climat, sur les conséquences du changement climatique et sur les solutions mises en œuvre par le monde de l’eau.

Dans ce cadre le Comité de bassin Artois-Picardie a réalisé « Regards croisés sur l’eau et le changement climatique », une publication qui présente les impacts du changement climatique sur l’eau, leurs conséquences et les mesures associées.